13-L’intelligence collective (2/2)  3

LabyrintheFaire émerger une intelligence collective, supérieure à la somme des intelligences individuelles … rêve ou réalité ?

La « magie » de cette idée enflamme les imaginations et fait foisonner les initiatives ! On saurait donc à présent démultiplier les capacités cognitives de nos organisations et équipes, bien au-delà d’une simple addition des compétences ? Parce qu’elles ne manifestaient pas jusqu’à présent le moindre signe d’intelligence ? Ne nous emballons-pas !

Tout d’abord, il ne s’agit pas dans cet article complémentaire au précédent (L’intelligence collective 1/2) de briser des rêves, de brider les imaginations, de couper court à toute initiative mais simplement de poser sereinement les termes de ce « débat », d’illustrer la réflexion pour dépassionner les échanges.

Un premier cas concret, aux origines d’ailleurs de cette effervescence : « l’intelligence collective des fourmis ». La capacité des fourmis à trouver (plus ou moins rapidement !) le chemin le plus court vers une source de nourriture est considérée comme une forme d’intelligence collective, sachant qu’on ne leur reconnait individuellement que peu d’intelligence. Elles sauraient donc « collectivement » traverser un labyrinthe grâce au renforcement progressif (par dépôt de phéromones) de l’attraction de la piste menant à la nourriture. Peut-on faire mieux ? Des souris, des humains, … ou une simple carafe d’eau ? Car il suffit en effet de redresser le labyrinthe (couvert bien sûr !) et d’y verser à l’entrée l’eau d’une carafe ; l’eau remplira progressivement les « culs-de-sac » du labyrinthe jusqu’à « trouver » l’issue et s’y déverser. Peut-on voir ici une forme d’intelligence collective des molécules d’eau ? Non bien sûr, pas plus que celle que manifestent les gouttes de pluie qui, du versant d’une montagne, parviennent jusqu’à la mer !

Le résultat parfois surprenant d’un comportement collectif n’est pas pour autant le signe d’une  intelligence collective.

Cet exemple illustre notre propension à déceler, un peu rapidement peut-être, une forme d’intelligence collective dans nombre de comportements de groupe. Car s’il s’agit là d’intelligence collective, alors elle est omniprésente  puisque identifiable dans la plupart des comportements collectifs auto-organisés. C’est le cas d’une équipe qui traite « devant la machine à café » une situation nouvelle imprévue, d’un « marché » qui émerge et se structure progressivement de manière autonome (marchés de l’impression 3D ou des drones pour exemples), d’une organisation créée dans un but précis et qui « résiste » collectivement à sa suppression quand bien même sa raison d’être aurait disparu (chacun en connait !)… En fait, dès qu’un comportement de groupe spontané et autonome (sans chef, sans leader, sans directives extérieures) produit des résultats comparables (ou meilleurs !) à ceux que l’on obtiendrait en manageant le groupe, on y perçoit une intelligence qui est forcément … collective puisque non localisée !

Ce que nous appelons intelligence collective est la manifestation de certaines propriétés émergentes dans un mouvement collectif auto-organisé.

Alors faut-il tirer un trait sur ce rêve de maîtrise d’une intelligence collective qui transcenderait les intelligences individuelles ? Ainsi dit, probablement oui !

Mais il n’en reste pas moins que la sublimation des compétences par l’émergence de propriétés collectives inattendues est possible dès qu’un comportement collectif est auto-organisé et alors rien n’empêche qu’elles soient de nature telle qu’on y perçoive … une forme d’intelligence collective !

 

Au final, pour dépasser la simple optimisation d’un fonctionnement d’ensemble et la recherche de l’efficacité maximale par une organisation du travail adéquate, il nous faut encore nous tourner vers des techniques et méthodes favorisant l’auto-organisation et accepter une part d’inconnu, l’émergence de nouvelles propriétés … imprévisibles mais parfois « dignes » de relever … d’une forme d’intelligence collective !

 

 

 

No Comments Yet

Laisser un commentaire

Email non publié ( *Requis )